Papier d'Arménie – le carnet Agrandir l'image

Papier d'Arménie – le carnet
Papier d'Arménie

Europe

Papier d'Arménie

Plus de détails

2,72 €

NATINDW016

Nouveau

En savoir plus

Le papier d'Arménie est le plus ancien désodorisant naturel de l'air ambiant, un papier parfumé d'intérieur à base de benjoin, résine extraite du styrax. En se consumant le papier d'Arménie  neutralise toutes les mauvaises odeurs même tenaces. L' odeur pénétrante du papier d'arménie  disparaît très vite avec les odeurs indésirables. Produit écologique 100% naturel Pratique, peu onéreux, simple, utile Le papier d'Arménie remplace efficacement les aérosols dont les gaz propulseurs contribuent à la destruction de la couche d'ozone. Utilisation  : Le papier d'Arménie  s'utilise en brûlant une lamelle détachable à la fois. Plier cette lamelle en accordéon et la déposer dans un support résistant à la chaleur (coupelle, assiette). Le papier d'Arménie  ne doit pas s'enflammer mais rester incandescent. La lamelle diffusera son parfum de benjoin et de vanille si caractéristique. Ne pas utiliser le papier d'Arménie  plus de 3/4 fois par semaine. Aérer régulièrement votre habitation. La lamelle peut aussi être utilisée sans combustion pour parfumer l'intérieur de vos armoires, placards et tiroirs et comme antimites. Composition  : Le papier d'Arménie est  fabriqué exclusivement à partir de produits naturels : son principal composant étant le benjoin, résine du Benjoin Styrax traditionnellement exploité au Laos. Aspect  : Sa présentation est quasiment restée inchangée depuis le 19è siècle : un petit carnet à la couverture jaune et vert composé de   petites feuilles de papier détachables de couleur brune destinées à être brûlées. Un peu d'histoire  : Au XIXe siècle, Auguste Ponsot, en voyage dans l'Empire Ottoman découvre que les arméniens parfument et désinfectent leurs maisons en faisant brûler du Benjoin, résine du Styrax, connue aujourd'hui des parfumeurs pour son odeur puissante, originale et proche de la vanille. Auguste Ponsot associé au pharmacien Henri Rivier l'adaptera aux mœurs occidentales : dissolution dans l'alcool à 90°, ajout d'essences naturelles, le tout imprégné sur un papier buvard destiné à être brûlé. Le Papier d'Arménie est couronné de succès, notamment à l'Exposition d'hygiène de 1888, ainsi qu'à l'Exposition universelle de 1889. Le papier d'Arménie  est produit en France depuis 1855. Conditionnement  : Papier d'Arménie en carnet de 36 languettes de 76 x 18 mm.

30 autres produits dans la même catégorie :